Aller au contenu
Emplois et stagesCe lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre
Numéros utiles
  • Info-Santé et Info-Social - 811
  • Pour une urgence - 911
  • Centre antipoison - 1 800 463-5060
  • Protection de la jeunesse - 1 800-463-9188
  • Ligne Aide-Abus-Aînés - 1 888-489-2287 
Abonnez-vous à l'infolettre

Du 23 au 29 avril se déroule la 20e édition de la Semaine nationale du don d'organes et de tissus.
Surveillez les kiosques d'information présents dans les hôpitaux de la région pour en apprendre davantage.

www.signezdon.gouv.qc.ca

Donner ses organes et ses tissus à son décès est un geste généreux qui permet de sauver la vie de plusieurs personnes et d’en aider d’autres à recouvrer la santé. À l’occasion de la Semaine nationale du don d’organes et de tissus, du 23 au 29 avril 2017, profitez-en pour en parler avec vos collèges, vos amis et votre famille. Que votre décision soit oui ou non, il est important d’en parler.

Vous consentez au don d’organes et de tissus? Il existe 3 façons de signifier votre consentement :

  • Signez le formulaire Consentement au don d’organes et de tissus de la Régie de l’assurance maladie du Québec
  • Signez l’autocollant et apposez-le au dos de votre carte d’assurance maladie
  • Faites inscrire votre consentement au Registre des consentements au don d’organes et de tissus de la Chambre des notaires du Québec


Saviez-vous que...

Toute personne peut faire don de ses organes et tissus à son décès.
Une évaluation médicale déterminera son admissibilité et quels organes et tissus peuvent être prélevés.

Même si vous avez signifié votre consentement au don d'organes et de tissus, nous ferons tout ce qui est possible pour vous sauver la vie.
Les médecins responsables d’une personne nécessitant des soins ont comme principale préoccupation de la soigner. Les spécialistes de la transplantation n’interviennent pas avant que les tentatives pour sauver la vie des patients aient échoué, que le diagnostic de décès ait été posé et que le consentement au don d’organes et de tissus ait été confirmé.

Les transplantations et les greffes sont vraiment efficaces.
Les procédures de transplantation et de greffes donnent de meilleurs résultats d’année en année. La plupart des patients transplantés ou greffés ont une meilleure qualité de vie. Le taux de succès varie selon les types d’organes ou de tissus. Le taux de survie après une transplantation d’organe est de 70 à 90 % après 10 ans.

Il n'y a pas d'âge limite pour donner ses organes et ses tissus.
Toute personne, peu importe son âge, peut être considérée comme un donneur potentiel. C’est plutôt la qualité des organes et des tissus qui est déterminante. Au Québec, le donneur d’organes le plus âgé avait 88 ans.

Le don d’organes et de tissus est possible en région éloignée.
Un donneur peut être identifié dans un centre hospitalier en région éloignée. Avec l’accord de la famille, le corps du défunt est transféré dans un centre de prélèvement puis retourné à son point d’origine, sans frais pour la famille.

Votre consentement à un don d’organes et de tissus doit être respecté par votre famille ou vos proches.
C’est pour cette raison qu’il faut les informer de votre décision et inscrire votre consentement au Registre des consentements au don d’organes et de tissus de la RAMQ. Vous pouvez également signer l’autocollant de consentement et l’apposer au dos de votre carte d’assurance maladie ou encore faire inscrire votre consentement au Registre des consentements au don d’organes et de tissus de la Chambre des notaires du Québec.

Si vous n’avez pas fait connaître votre volonté, c’est votre famille qui devra prendre la décision.
Lors de votre décès, si l’équipe médicale ne peut connaître votre volonté, celle-ci abordera vos proches afin qu’ils puissent prendre une décision à propos du don d’organes et de tissus. C’est souvent parce qu’elles ignorent votre volonté que, dans le doute, certaines familles s’opposent au don d’organes et de tissus.

Sources:
http://www.signezdon.gouv.qc.ca/index.php?accueil-sansjs
http://www.signezdon.gouv.qc.ca/index.php?saviez-vous-que