Aller au contenu
Emplois et stagesCe lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre
Numéros utiles
  • Info-Santé et Info-Social - 811
  • Pour une urgence - 911
  • Centre antipoison - 1 800 463-5060
  • Protection de la jeunesse - 1 800-463-9188
  • Ligne Aide-Abus-Aînés - 1 888-489-2287 
Abonnez-vous à l'infolettre

Éclosions dans la communauté

On remarque, depuis quelques années, que les rôles de la Direction de santé publique (DSPublique) et des infirmières en maladies infectieuses des CLSC sont mieux connus dans la communauté. La collaboration entre les partenaires et les CLSC est de plus en plus importante, ce qui a pour effet d’augmenter le nombre de déclarations. Des outils sous forme de guides sont disponibles pour les centres de la petite enfance, les écoles et les résidences pour personnes âgées, ce qui favorise une prise en charge efficace et rapide des éclosions ainsi que l’arrêt de la transmission.

Chaque automne, la Direction de la santé publique et de l’évaluation du CIUSSS fait un rappel aux établissements de soins de santé de courte et de longue durée sur l’importance de mettre en place des mesures de prévention, de surveillance et de contrôle des éclosions. Malgré l’application rigoureuse de ces mesures, des éclosions d’influenza et de gastroentérite surviennent annuellement en raison de la vulnérabilité des usagers et de leur regroupement en milieu fermé.

Pendant les mois d’hiver, le réseau de la santé vit des périodes importantes d’encombrement majeures causées principalement par ces éclosions. Dans certaines circonstances, elles sont si sévères qu’elles entraînent la fermeture des unités touchées à toute nouvelle admission et l’arrêt temporaire des transferts vers les CHSLD. Il en découle une hausse de la durée moyenne de séjour à l’urgence. On observe également, pendant cette période, une proportion plus élevée de personnes âgées qui séjournent sur les unités de soins en raison de l’arrêt des admissions dans les CHSLD en éclosion.

Un plan de gestion lors d’éclosion d’influenza ou de gastroentérite impliquant plusieurs directions du ministère de la Santé et des Services sociaux a été élaboré en 2013-2014. Des recommandations ont été émises sur les critères pouvant mener à la fermeture d’un milieu de soins ainsi que la nécessité d’obtenir l’approbation de la présidente-directrice générale avant d’y avoir recours. Des travaux en lien avec l’opération-nalisation de ce plan ont été réalisés au CIUSSS. Toutes les directions ont été impliquées, incluant la DSpublique.

Les activités réalisées par la DSPublique à l’automne, en prévision de la saison grippale, ont été rehaussées pour atteindre les objectifs ciblés par ce plan, soit :

  • bonifier et promouvoir l’offre de service de la vaccination antigrippale dans la région auprès de la population ciblée et des travailleurs de la santé;
  • exercer une vigie quotidienne de l’activité grippale à partir des indicateurs et d’en informer les partenaires;
    –  la surveillance virologique;
    –  les appels à Info-Santé pour des syndromes d’allure grippale (SAG);
      les éclosions en CHSLD;
      les consultations et admissions pour les SAG et influenza à partir des données du relevé
        quotidien de la situation à l’urgence et au centre hospitalier (RQSUCH);
  • offrir une formation aux installations sur les nouvelles orientations produites par le comité sur les infections nosocomiales au Québec (CINQ) : « Précisions sur la gestion d’une éclosion majeure de grippe saisonnière nosocomiale en milieu de soins »;
  • développer des outils opérationnels pour faciliter la gestion des éclosions incluant la prise en charge des travailleurs de la santé;
  • élaborer une procédure régionale de signalement pour les installations lors d’une éventuelle fermeture d’une installation en éclosion majeure non contrôlée;
  • rédiger une procédure interne pour les professionnels du CIUSSS afin d’appuyer la décision de fermeture selon des critères prédéfinis.

En ce qui concerne les résidences privées pour personnes âgées (RPA), en plus de la formation offerte par le MSSS aux infirmières en maladies infectieuses des CLSC qui les supportent lors des éclosions, la DSPublique a réitéré aux exploitants l’importance de consolider la trajectoire de signalement entre ces milieux et le CLSC de leur secteur et l’importance d’appliquer les mesures de prévention et de contrôle des éclosions. 

 Rapports annuels – Maladies à déclaration obligatoire d’origine infectieuse (MADO) Cet hyperlien s’ouvrira dans une nouvelle fenêtre